La police brésilienne a interpellé lundi Nicola Assisi, surnommé le "fantôme de Calabre", et son fils, ont annoncé les autorités locales dans un communiqué. Tous deux sont soupçonnés d'appartenir à la 'Ndrangheta, mafia du sud de l'Italie.

Dans le cadre d'une opération baptisée "Baron invisible", les deux Italiens ont été arrêtés dans un appartement de Praia Grande, ville côtière de l'Etat de Sao Paulo située à proximité du port de Santos, le plus grand d'Amérique du Sud. Des quantités records de drogues y ont été saisies ces derniers mois.

Le lieu de détention des deux mafieux présumés a été maintenu secret pour des raisons de sécurité. Leur extradition vers l'Italie pourrait avoir lieu dans les prochaines semaines, ont indiqué les enquêteurs lors d'une conférence de presse.

Fugitif depuis 2014, Nicola Assisi a déjà été condamné par la justice italienne à 14 ans de prison pour trafic de drogues et association de malfaiteurs. Il a été surnommé "le fantôme de Calabre" pour sa capacité à échapper aux autorités. Au-delà du Brésil, la cavale des deux hommes les a menés, sous de faux noms, au Portugal et en Argentine.

"Principal importateur" de cocaïne

D'après la police fédérale brésilienne, la 'Ndrangheta contrôlerait "40% du transport mondial de cocaïne, ce qui en fait le principal importateur de ce stupéfiant vers l'Europe". Les policiers ont précisé que l'enquête allait se poursuivre afin de déterminer si la présence des Assisi est liée à l'augmentation des saisies de cocaïne au Brésil ces dernières années.

Au port de Santos, situé à 30 km de l'appartement où ils ont été interpellés, 10,1 tonnes de cocaïne ont été interceptées de janvier à mai, le double des saisies comptabilisées sur la même période en 2018. La plupart des cargaisons avaient l'Europe pour destination.

Fin juin, un des chefs de la 'Ndrangheta, Rocco Morabito, surnommé le "Roi de la cocaïne" et arrêté en 2017 en Uruguay, s'est évadé d'une prison de Montevideo. Un autre trafiquant de drogue, Paolo Lumia, recherché depuis début 2019 par l'Italie, a été arrêté mercredi en Bolivie et devrait être prochainement expulsé vers son pays.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.