Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quand leurs établissements ne sont pas fermés, les enfants yéménites encourent de gros risques sur le trajet de l'école en raison des combats (archives).

KEYSTONE/EPA/YAHYA ARHAB

(sda-ats)

Près d'un demi-million d'enfants ont abandonné l'école depuis l'escalade du conflit au Yémen en mars 2015, selon une étude de l'Unicef publiée mardi. Le nombre total d'enfants non scolarisés grimpe ainsi à deux millions.

Près des trois quarts des enseignants dans les écoles publiques n'ont pas reçu leur salaire depuis plus d'un an, a ajouté le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef). Et d'avertir que cette situation met gravement en danger l'éducation de 4,5 millions d'enfants supplémentaires.

"Une génération entière d'enfants au Yémen est confrontée à un avenir sombre en raison de l'accès limité ou inexistant à l'éducation", a déclaré Meritxell Relano, représentante de l'Unicef au Yémen.

Selon l'étude "If Not In School", plus de 2500 écoles sont hors d'usage. Parmi elles, les deux tiers ont été endommagées par des attaques, 27% sont fermées et 7% sont utilisées à des fins militaires ou comme abris pour des personnes déplacées, sans parler des risques encourus par les enfants sur le trajet de l'école en raison des combats.

Le manque d'accès à l'éducation a poussé des enfants et des familles vers des alternatives dangereuses, y compris le mariage précoce, le travail des enfants et le recrutement comme combattants.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS