Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Deux nouveaux revers pour les opposants au "Lehrplan 21"

Jusqu'ici, les citoyens des cantons alémaniques se sont toujours prononcés en faveur du "Lehrplan 21" (photo symbolique).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Les opposants au plan d'études scolaire alémanique ont connu deux nouveaux échecs cuisants dimanche. Les citoyens de Berne et de Zurich ont refusé à plus de 76% des voix une initiative voulant soumettre le "Lehrplan 21" au parlement avec possibilité de référendum.

A Berne, l'initiative populaire "Pour un débat démocratique - Votons sur les plans d'études" a été rejetée dimanche par 76,7% des voix. La participation s'est élevée à 49,8%.

Le texte demandait que la compétence d'édicter les plans d'études de l'école obligatoire revienne au Grand Conseil, ou au peuple en cas de référendum. En cas de succès, le parlement aurait dû statuer rétrospectivement sur le plan d'études alémanique, le "Lehrplan 21" qui entre en vigueur en août.

Pour les autorités, un tel scénario aurait provoqué une déstabilisation du système éducatif bernois. Elles considèrent qu'un plan d'études doit être défini sur des bases pédagogiques et non pas lors de discussions politiques. Par ailleurs, l'harmonisation de la scolarité obligatoire en aurait pâti.

"L'école obligatoire appartient au peuple"

Les initiants, proches de l'UDC, estimaient que pour des raisons démocratiques, la compétence d'édicter des plans d'études ne devait pas être confiée exclusivement à la Direction de l'instruction publique. Pour eux, l'école obligatoire appartient au peuple. L'initiative ne visait pas le plan d'études romand.

Les Zurichois préfèrent eux aussi, à 76,4% des voix, que les plans d'études continuent d'être élaborés par le Conseil d'éducation. Il s'agit d'un comité spécialisé composé de manière équilibrée au niveau social et de ses compétences. Ses membres sont élus par le Grand Conseil. Le taux de participation s'est élevé à 52,9%.

Au parlement, le texte avait été clairement rejeté, n'obtenant le soutien que de l'UDC et de l'UDF. Le gouvernement l'avait également écarté.

Le peuple reste du côté du "Lehrplan 21"

Jusqu'ici, toutes les initiatives contre le "Lehrplan 21" ont échoué devant le peuple. Des textes similaires à ceux de Berne et Zurich ont déjà été rejetés à Schaffhouse, en Thurgovie et à Bâle-Campagne. A Lucerne, l'initiative avait été déclarée partiellement irrecevable et par la suite retirée.

Des initiatives refusant plus frontalement le "Lehrplan 21" ont aussi échoué dans les cantons de Soleure et d'Argovie. A Schwyz, la démarche a été jugée non valable. Une décision confirmée par le Tribunal fédéral.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.