Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'un des deux mormons reconnus coupables de polygamie revendique 25 et 146 enfants (archives).

KEYSTONE/AP The Canadian Press/JONATHAN HAYWARD

(sda-ats)

Deux Canadiens, dont l'un revendique 25 femmes et 146 enfants, membres d'une secte mormone radicale, ont été reconnus coupables de polygamie lundi. Ils risquent cinq ans de prison. La polygamie est interdite au Canada depuis 127 ans.

Les deux hommes, qui ont respectivement 25 et 5 épouses, avaient plaidé non coupables en avril. Dans ses attendus, la juge de la cour suprême de Colombie-Britannique a souligné lundi que le principal prévenu avait confirmé ses dépositions faites en 2009 à la police dans lesquelles il évoquait ouvertement sa pratique de la polygamie.

Les deux hommes, habitués des prétoires, étaient à la tête de branches dissidentes de l'Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours, autre nom de l'Église mormone et dont le siège se situe à Salt Lake City, dans l'ouest des Etats-Unis.

La secte est installée depuis près de 60 ans dans le village de Bountiful, à 700 km à l'est de Vancouver et à 20 km au nord de la frontière avec les Etats-Unis.

Au cours des deux dernières décennies, trois procureurs avaient refusé de poursuivre les deux hommes, au motif que la loi interdisant la polygamie enfreignait le droit constitutionnel des Canadiens à la liberté de religion. Mais la cour suprême de la Colombie-Britannique avait finalement statué que cette interdiction de la polygamie était constitutionnelle.

Le jugement de lundi vient confirmer cette décision.

ATS