Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - Aux Etats-Unis, la Chambre des représentants et la commission de la Défense du Sénat ont approuvé un texte prévoyant l'abrogation de la loi qui empêche les militaires homosexuels de dévoiler leur orientation sexuelle. La mesure doit encore être adoptée par le Sénat dans son ensemble.
La Chambre a approuvé le texte par 234 voix contre 194 dans le projet de loi de finance 2011 pour le Pentagone. Au Sénat, un peu plus tôt dans la soirée, les élus de la commission de la Défense ont accepté la mesure, également dans le cadre du projet de loi de finance, par 16 voix contre 12.
Fruit d'un compromis en 1993 entre le président Bill Clinton, le Congrès et l'armée, la loi baptisée "Don't ask, don't tell" ("Ne rien demander, ne rien dire") impose aux militaires homosexuels de ne pas dévoiler leur orientation sexuelle, sous peine d'être exclus de l'armée. La question de l'opportunité d'abroger la mesure suscite un vif débat au Congrès.
Lundi, la Maison Blanche et des élus du Sénat sont parvenus à un compromis: un vote devait intervenir ces jours-ci, à charge pour le Pentagone de décider ensuite de la façon de l'appliquer. Conformément à cet accord, la commission a adopté jeudi un texte qui prévoit une abrogation de la loi. Mais cette abrogation n'entrera en vigueur que lorsque le Pentagone aura terminé son étude sur les moyens de l'appliquer, d'ici à la fin de l'année.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS