Toute l'actu en bref

Fernando Gaviria (Quick Step) a gagné au sprint la 5e étape du Giro entre Pedara et Messine (159 km), fêtant son deuxième succès depuis le départ. Son coéquipier Bob Jungels reste maillot rose.

La Colombie tient un sprinter de talent. Réputé pour la qualité de ses grimpeurs, le pays d'Amérique du Sud peut désormais aussi s'illustrer dans les sprints massifs.

Déjà vainqueur dimanche lors de la 3e étape, Gaviria (22 ans) démontre depuis le début de ce Giro qu'il fait maintenant partie de l'élite dans ce domaine. Il avait signé sa première grande victoire l'automne passé lors de Paris-Tours.

Gaviria a devancé de plus d'une longueur l'Italien Jakub Mareczko et l'Irlandais Sam Bennett en conclusion des 159 kilomètres. L'Allemand André Greipel a pris la quatrième place de cette étape, la dernière en Sicile.

Partis à l'avant dès le départ, le Polonais Maciej Paterski et le Russe Evgeny Shalunov ont mené une échappée de quelque 143 kilomètres avant la jonction intervenue à l'approche de Messine.

Sur le circuit final, aucune attaque n'a été enregistrée hormis la tentative du Slovène Luka Pibernik qui a passé la ligne le premier et a cru avoir gagné. Mais il restait un tour de circuit (6 km) !

Cette étape sicilienne n'a rien changé au classement général. Jungels conserve 6'' d'avance sur le Gallois Geraint Thomas.

Jeudi, les coureurs vont retrouver le continent. La 6e étape se courra entièrement en Calabre, entrer Reggio, tout au sud de la botte, et la station thermale de Terme Luigiane, où l'arrivée sera jugée en côte (2 km à 5,3 %).

ATS

 Toute l'actu en bref