Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Italien Enrico Gasparotto (Wanty) a remporté pour la deuxième fois l'Amstel Gold Race, la classique courue dans le sud des Pays-Bas sur 248,7 kilomètres.

Gasparotto, déjà vainqueur en 2012, a devancé le Danois Michael Valgren.

L'Italien Sonny Colbrelli a réglé le peloton pour la troisième place devant le Français Bryan Coquard.

Gasparotto, âgé de 34 ans, a rendu hommage en franchissant la ligne à son coéquipier belge Antoine Demoitié, victime d'une chute mortelle en course fin mars.

L'Italien a fait la décision dans la dernière ascension du Cauberg, à 2,4 kilomètres de l'arrivée. Il a condamné le Belge Tim Wellens, qui avait anticipé, et a été suivi seulement par Valgren en haut de la côte qui surplombe Valkenburg.

Les rescapés de l'échappée matinale (Bono, De Vreese, Howes, Montaguti, Warbasse), partis dans la première heure, ont été rejoints à une quinzaine de kilomètres de Valkenburg.

Le triple lauréat de l'épreuve, le Belge Philippe Gilbert, qui souffre d'un doigt fracturé dernièrement, a été distancé par le peloton au seuil des 30 derniers kilomètres. Quant au vainqueur sortant, le Polonais Michal Kwiatkowski, il a lâché prise ensuite dans l'avant-dernière ascension du Cauberg, à moins de 20 kilomètres de l'arrivée.

Plusieurs chutes ont émaillé la course, disputée sous un ciel changeant. La principale a éliminé à une centaine de kilomètres de l'arrivée le grimpeur français Alexis Vuillermoz, l'un des prétendants à la victoire mercredi prochain dans le Flèche Wallonne.

ATS