Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Zurich - L'euro a une nouvelle fois plongé face au dollar et au franc, notamment, à la suite de spéculations sur un dérapage à la grecque en Hongrie. Par rapport au franc, la devise européenne a chuté à un plus bas historique de 1,3865 franc pour un euro.
En début d'après-midi, la monnaie unique s'est quelque peu reprise à 1,3945 franc. Elle demeurait toutefois sous le seuil psychologique de 1,40 franc vers 18h00. Selon les courtiers, la Banque nationale suisse (BNS) a visiblement cessé de défendre cet objectif. Interrogé par l'agence financière AWP, l'institut d'émission n'a pas souhaité prendre position.
La BNS doit annoncer le 17 juin, lors de sa décision sur les taux directeurs, si elle va continuer ou non à défendre la monnaie helvétique.
Face à la crise de la dette que traverse la zone euro, le franc n'a cessé de se raffermir ces dernières semaines face à la monnaie unique européenne. La devise helvétique a retrouvé son caractère de monnaie refuge.
L'euro a aussi plongé face au dollar, passant pour la première fois depuis mars 2006 sous le seuil de 1,20 dollar. Selon les cambistes, les spéculations sur un scénario à la grecque pour la Hongrie ont été ravivées par des déclarations jeudi du parti au gouvernement en Hongrie selon lesquelles le déficit budgétaire 2010 serait plus élevé que prévu.
La vive dépréciation de la monnaie unique n'est pas restée sans effets sur les Bourses européennes. A la clôture, Londres a terminé en baisse de 1,63%, Paris de 2,86%, Francfort de 1,91%, Madrid de 3,80%, Milan de 3,79%, Athènes 5,03% et Zurich de 1,87%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS