Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le ministre des affaires étrangères Didier Burkhalter a discuté vendredi à Genève des moyens d'améliorer la politique d'accueil de la ville internationale avec les autorités du canton. La rénovation du Palais des Nations et les questions de sécurité ont notamment été abordées.

Cet échange de vues a eu lieu dans le cadre du Groupe permanent Confédération-canton (GPC) sur la Genève internationale, auquel a participé pour la première fois Didier Burkhalter en tant que chef du Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE).

Les autorités genevoises étaient représentées par les conseillers d'Etat Isabel Rochat, cheffe du Département de la Sécurité, de la Police et de l'Environnement, et David Hiler, chef du Département des Finances. Après la réunion du GPC, le conseiller fédéral a été reçu par le Conseil d'Etat genevois in corpore.

Environnement plus concurrentiel

La rencontre a été l'occasion d'aborder plusieurs sujets, à commencer par le rôle de la Genève internationale dans la politique extérieure de la Suisse ainsi que les priorités et les défis futurs de la ville dans un environnement toujours plus concurrentiel, selon le DFAE.

Il a également été question de la rénovation par étapes du Palais des Nations et des immeubles d'autres organisations internationales, des questions de sécurité ainsi que de l'accueil de nouvelles institutions internationales, notamment dans le domaine de l'environnement.

La Confédération et le canton de Genève ont signé un mémoire d'entente portant sur le fonctionnement du GPC. Ce document donne un cadre institutionnel visant à améliorer la préparation, le déroulement et le suivi des travaux entre Confédération, canton et Ville de Genève, a précisé le DFAE.

ATS