Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La députée verte Sylvie Bonvin-Sansonnens a réalisé un bon score, mais son troisième rang ne lui permet pas d'aller au second tour.

KEYSTONE/CYRIL ZINGARO

(sda-ats)

Le PLR Didier Castella et la socialiste Valérie Piller Carrard s'affronteront au second tour de l'élection pour remplacer la Verte Marie Garnier au Conseil d'Etat fribourgeois. La Verte Sylvie Bonvin-Sansonnens n'a pas passé la rampe au premier tour.

Seuls deux candidats pouvaient se qualifier pour la deuxième manche agendée au 25 mars. Aucun n'a atteint dimanche la majorité absolue fixée à 44'675 voix. La participation a atteint 45,9%.

Le gouvernement est pour l'instant majoritairement à droite par 4 contre 3. Il est composé de 3 PDC (Georges Godel, Jean-Pierre Siggen, Olivier Curty), 1 PLR (Maurice Ropraz), 2 PS (Anne-Claude Demierre, Jean-François Steiert) et 1 Verte (Marie Garnier).

Voix PDC à récupérer

La droite veut arracher un cinquième siège, tandis que la gauche veut éviter de perdre l'un de ses trois fauteuils. Mais jusqu'ici, aucun des deux camps n'est parti uni au combat.

Il reste donc à voir comment se reporteront les voix au second tour. En particulier certains suffrages PDC que la candidate verte avait réussi à récolter dans cette première manche.

Le député et ex-président du PLR fribourgeois Didier Castella récolte 23'642 suffrages, après avoir mené du début à la fin. Il est content de son résultat mais conscient que rien n'est gagné: "Demain les compteurs repartent à zéro", a-t-il dit au journal La Liberté.

La conseillère nationale PS Valérie Piller Carrard est deuxième avec 21'286 voix. Confiante quant à un ralliement des Verts derrière sa candidature, elle compte aussi capter des voix PDC en faveur d'une deuxième femme au gouvernement.

Bon score pour la Verte

Le PS avait lancé sa propre candidate parce qu'il pensait qu'elle avait plus de chances que celle des Verts. La députée écologiste Sylvie Bonvin-Sansonnens n'a pourtant pas démérité: elle termine au troisième rang avec 19'792 voix.

Elle estime donc que son résultat est une grande réussite. "On disait de nous qu'on n'était pas assez connus - je pense que c'est faux", a-t-elle souligné.

L'UDC quatrième

Sylvie Bonvin-Sansonnens "fait un excellent score, c'est la vraie surprise de ce premier tour", a commenté le candidat UDC Ruedi Schläfli. Celui-ci est quatrième avec 17'238 suffrages. Il s'est dit déçu car il espérait au moins passer pour le deuxième tour.

Ni la Verte ni le candidat UDC n'ont voulu s'exprimer au sujet des mots d'ordre de leurs partis respectifs pour le second tour. Les discussions auront lieu ces prochains jours.

Les trois autres candidats, moins connus, sont très loin derrière. Maya Dougoud (Energie citoyenne) engrange 4078 votes, Claudio Rugo (Parti des artistes) 2035, et Philippe Nahum (PBD) 1278.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS