Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dieudonné n'est pas le bienvenu, a indiqué vendredi le maire de la métropole québécoise, Denis Coderre. Le polémiste français est censé donner dix représentations de son dernier spectacle à Montréal à compter du 11 mai, puis une autre à Trois-Rivières, le 18 mai.

Un individu "qui incite en Europe à la haine raciale et qui est un fomenteur de tensions sociales n'est pas le bienvenu à Montréal. Dieudonné OUT", a écrit sur son compte Twitter l'édile montréalais.

Son entrée au Canada devra être autorisée par la police des frontières, a indiqué dans un courriel le ministère canadien de la sécurité publique.

"En ce qui concerne l'admissibilité d'une personne particulière, les agents des services frontaliers prennent ces décisions aux points d'entrée en fonction des lois canadiennes, et les antécédents de criminalité sont l'un des facteurs pris en considération", a indiqué le porte-parole du ministère.

Spectacles déjà annulés

Dieudonné a déjà dû annuler des spectacles au Québec ces dernières années à la suite de protestations. Il a été condamné à plusieurs reprises en France pour des propos antisémites et des injures racistes. Il avait notamment été condamné à 2 mois de prison avec sursis pour "apologie du terrorisme" après l'attentat du 7 janvier 2015 à Paris au journal Charlie Hebdo.

Le Canada interdit régulièrement l'entrée sur son territoire des artistes dont le contenu des oeuvres est jugé répréhensible ou en raison de leurs démêlés avec la justice.

Aux dernières FrancoFolies de Montréal en juin 2015, le chanteur français JoeyStarr avait été refoulé à la frontière, comme son compatriote rappeur Booba. En février 2015 c'est le rappeur américain Chris Brown qui avait été interdit d'entrée au Canada après l'agression de son ex-compagne Rihanna.

ATS