Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les titres de la presse de dimanche sont:

Après l'achat d'un logiciel espion par la police zurichoise communiqué dans les médias cette semaine, la presse dominicale s'est attardée sur le fabricant italien Hacking Team, le vendeur, dont de multiples données internes et courriels ont été rendus publics après une récente cyberattaque. Le Matin Dimanche interroge un expert du spécialiste vaudois de la sécurisation des contenus numériques et interactifs Kudelski sur le fonctionnement d'une telle technologie et sa conformité avec la législation. La SonntagsZeitung fait de son côté état de contacts entre Hacking Team et l'administration fédérale (ci-dessous) ainsi que les polices vaudoise et genevoise. Selon la Schweiz am Sonntag, plusieurs entreprises ayant des contacts avec des services secrets étrangers l'ont aussi abordé.

SonntagsZeitung: Le fabricant italien de logiciels d'espionnage informatique Hacking Team a eu un contact avec l'administration fédérale. Toutefois, à la différence de la police zurichoise, les autorités de surveillance de la Confédération n'ont pas acheté de cheval de Troie. La société Hacking Team a elle-même récemment fait l'objet d'une cyberattaque, qui a vu quantité de ses documents internes et courriels rendus publics. Parmi ces informations, celle, relayée par la SonntagsZeitung, selon laquelle la firme était en contact avec le service de Surveillance de la correspondance par poste et télécommunication (SCPT).

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: Le vice-président et stratège de l'UDC, Christoph Blocher, craint une défaite lors des élections fédérales cet automne. Il exige que ses troupes suivent scrupuleusement la ligne du parti, au lieu de faire "des combats électoraux privés sans originalité". Dans une lettre "personnelle et confidentielle" obtenue par Le Matin Dimanche, M. Blocher enjoint "toutes les candidates et candidats au Conseil national et au Conseil des Etats de l'UDC" de raison garder. Il demande, "plutôt que de se consacrer à sa propre carrière politique", qu’ils agissent enfin "de façon décidée, cohérente et ferme pour la liste UDC".

Le Matin Dimanche: Ces six derniers mois ont été placés sous le signe du franc fort. Pour prendre le pouls de la population, un sondage a été réalisé par le site du Tages-Anzeiger. Il en ressort notamment que, quelle que soit leur orientation politique, les sondés ont une opinion souvent semblable. Le Matin Dimanche a comparé les réponses de ceux qui se disent de droite avec ceux qui estiment être de gauche. A la question concernant la fin du taux plancher en 2015, 65% de ceux de gauche ont estimé qu'elle était positive ou plutôt positive, alors que 71% des gens de droite étaient du même avis. 57% des sondés pensent que la fin du franc fort se traduit par une augmentation du chômage et s'attendent à une croissance moyenne d'un demi-pourcent.

Le Matin Dimanche: Les CFF cherchent une solution de financement qui n'implique plus le report du prix du sillon sur celui du billet. Interrogé par Le Matin Dimanche, leur patron Andreas Meyer prône un changement de système pour éviter l'"impasse" d'une hausse continue des tarifs. Concernant CFF Cargo, le patron de l'entreprise ferroviaire estimait fin mars les répercussions du franc fort à 20 millions de francs sur l'exercice 2015. Il parle désormais de perte sèche de 30 millions et de retour dans les chiffres rouges. "En mai, les volumes de marchandises transportées en Suisse avaient diminué de 5% par rapport à 2014", illustre-t-il. "C'est un gros souci."

Le Matin Dimanche: Attaquée par les taxis traditionnels, dans le collimateur des autorités genevoises et lausannoises, la société Uber teste le nouveau concept UberSafe pour redorer son image. Elle va ramener chez eux gratuitement les jeunes qui ont trop bu en soirée. Une opération de charme qui aura lieu vendredi prochain à la sortie d'une boîte de nuit lausannoise et pourrait se répéter en cas de succès. Selon son directeur romand Steve Salom, interrogé par Le Matin Dimanche, Uber veut démontrer aux jeunes qu'il est possible d'être ramené chez soi en payant jusqu'à 60% moins que dans un taxi traditionnel. UberSafe a déjà été testé à Montréal et Toronto.

NZZ am Sonntag: Les diverses galeries suisses ont proposé l'an dernier davantage de biens culturels provenant de Syrie que l'année précédente. Un constat confirmé à la NZZ am Sonntag par Marc-André Haldimann, un archéologue de l'Université de Berne mandaté par la Confédération pour observer le marché des antiquités. Pour M. Haldimann, il est évident qu'il y a parmi ces objets des biens dérobés en Syrie. Or il est prouvé que les parties du conflit, dont l'organisation Etat islamique (EI), se financent entre autres par le biais de ces ventes. La Confédération, qui procède par échantillons, n'a encore découvert aucun bien culturel illégal provenant de Syrie. Pour beaucoup, ses contrôles ne sont toutefois pas suffisants.

ATS