Toute l'actu en bref

Grigor Dimitrov a mis fin à une disette de 19 mois dimanche à Brisbane. Sacré pour la première fois depuis juin 2014, le Bulgare a dominé Kei Nishikori en trois sets en finale dans le Queensland.

L'ex "Baby Federer" s'est imposé 6-2 2-6 6-3 en 1h49' face au favori japonais, convaincant tombeur de Stan Wawrinka en demi-finale. Il a largement dominé les débats dans la manche décisive, que Kei Nishikori a commencée après un temps-mort médical qui l'a contraint à regagner les vestiaires en raison d'une douleur à la hanche.

Vainqueur successivement des nos 8 (Dominic Thiem), 3 (Milos Raonic) et 5 du classement ATP, Grigor Dimitrov aura ainsi battu pour la première fois de sa carrière trois membres du top 10 au cours du même tournoi. De quoi lui permettre de gagner deux rangs dans la hiérarchie pour passer en 15e position, aux dépens notamment de Roger Federer qui recule à la 17e place.

"Il y a beaucoup d'émotions. Ce trophée signifie beaucoup pour moi", a-t-il lâché lors de la cérémonie de remise des trophées. L'ancien petit ami de Maria Sharapova reste il est vrai sur un exercice 2016 difficile, lui qui était retombé jusqu'à la 40e place mondiale en juillet après s'être hissé au 8e rang en août 2014.

Demi-finaliste à Wimbledon en 2014 dans la foulée de son dernier sacre (au Queen's), Grigor Dimitrov restait sur quatre échecs en finale dont trois enregistrés l'an dernier. Il avait notamment "pété" les plombs le 1er mai en finale à Istanbul, s'inclinant sur une pénalité d'un jeu écopée après avoir brisé une énième raquette à 6-7 7-6 5-0 en faveur de Diego Schwartzman.

ATS

 Toute l'actu en bref