Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La nouvelle équipe dirigeante de KEYSTONE-ATS (de gauche à droite): le vice-président Clemens Pig (agence APA), le président Ueli Eckstein, le 2e vice-président Matthias Hagemann, le CEO Markus Schwab et le responsable des contenus Jann Jenatsch.

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

Les responsables de la nouvelle agence KEYSTONE-ATS ont dit mardi espérer une solution rapide de la conciliation sur le conflit du travail portant sur la restructuration à l'ats. Ils ont néanmoins souligné que la médiation ne pouvait porter sur l'ampleur des coupes.

"Il est important de regarder vers l'avant", a déclaré le président du conseil d'administration de KEYSTONE-ATS Ueli Eckstein, représentant du groupe Tamedia, lors d'une conférence de presse mardi à Zurich. Il a annoncé son intention de rencontrer prochainement la rédaction pour renouer le dialogue entre le personnel et le conseil d'administration.

Le vice-président Matthias Hagemann a néanmoins souligné que la conciliation sous la houlette du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), qui débutera le 17 mai, ne pourra porter que sur le plan social. L'ampleur de la restructuration est une question stratégique qui est uniquement du ressort du conseil d'administration, a-t-il relevé.

Les responsables se sont montrés prudents sur une éventuelle séparation des activités commerciales et de service public au sein de KEYSTONE-ATS. Cette possibilité a été évoquée à la suite de la crise connue par l'agence de presse nationale. Ueli Eckstein a souligné que la discussion n'en était qu'à ses débuts au sein du conseil d'administration.

Deux millions d'aide déjà au budget

L'autre vice-président de KEYSTONE-ATS, le président de la direction de l'agence autrichienne APA Clemens Pig, s'est dit en principe ouvert à un tel scénario. Il pourrait être envisagé en raison des déficits structurels causés par la production d'un service en plusieurs langues.

Le CEO Markus Schwab a confirmé que les deux millions de francs d'aide à l'ats, que le Conseil fédéral prévoit de prélever sur le produit de la redevance Radio-TV, ont été inscrits au plan financier de l'agence dès 2019. "Cela ne veut pas dire que cela n'irait pas sans (ces deux millions)", a-t-il cependant précisé.

S'agissant de la fusion avec Keystone, Markus Schwab a rappelé qu'il s'agissait de rapprocher deux cultures différentes et que le processus prendrait du temps. La nouvelle société entend cependant rapidement contacter les milieux politiques et les cantons pour connaître leurs attentes. Par ailleurs, les discussions sont déjà en cours avec les clients médias pour les contrats à partir de 2019.

Partenaire technologique

Le président d'APA Clemens Pig a expliqué le rôle de son agence au sein de la nouvelle entité. Celle-ci sera un partenaire technologique en mesure de mettre à disposition de KEYSTONE-ATS, mais aussi des médias suisses, toute une palette de produits, comme le streaming vidéo, des apps, ou encore des solutions e-paper. Avec cette opération, l'ats, Keystone et APA, trois partenaires qui ont le "même ADN d'agence", acquièrent une force économique qui garantit leur indépendance, a assuré Clemens Pig.

KEYSTONE-ATS sera en mesure de fournir une couverture large et multimédia au niveau suisse, a dit pour sa part Jann Jenatsch, responsable des contenus au sein de la nouvelle direction. La nouvelle agence continuera à assurer la transmission des informations entre les différentes régions linguistiques du pays.

Il a aussi souligné que l’offre de KEYSTONE-ATS évoluera également dans le domaine technologique, annonçant que la nouvelle agence prévoyait à l’avenir d’automatiser la production de certaines dépêches, par exemple dans le domaine des résultats sportifs. Intervenant sur l'ambiance plombée au sein de l'agence suite à la restructuration, il a également espéré qu'un dénouement positif de la conciliation permettra un retour à la normale.

APA principal actionnaire

La nouvelle agence KEYSTONE-ATS a vu le jour le 27 avril suite au vote des assemblées des actionnaires de Keystone et de l'ats. La fusion est rétroactive au 1er janvier 2018.

L'opération intervient par échange de participations. Keystone était jusqu'ici détenue à parts égales (50%) par l'ats et APA. Cette dernière a transféré ses 50% dans la nouvelle entité, et reçu en échange 30% des actions de KEYSTONE-ATS. APA est ainsi le plus grand actionnaire unique de la nouvelle société, devant Tamedia (environ 20%).

Perte de 3,1 millions

L'exercice 2017 du groupe ats, le dernier avant la fusion, a bouclé sur une perte de 3,1 millions de francs, après un gain de 2 millions l'année précédente.

Quelques mois après l'annonce de la fusion, l'ats a présenté en janvier dernier une lourde restructuration, prévoyant la suppression de 36 postes sur un total de 150 dans la rédaction. Ce plan d'économies, motivé par la forte pression sur les prix, a suscité la ferme opposition du personnel, qui s'est mis en grève durant quatre jours. Le versement d'un dividende de 12,4 millions de francs aux anciens actionnaires, acté lors de l'assemblée du 27 avril, a été vivement critiqué par les syndicats.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS