Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Discours, feux d'artifice, brunch à la ferme et rassemblements populaires ont marqué comme il se doit la Fête nationale, gratifiée d'un temps estival mardi et mercredi. De nombreux politiciens, dont six conseillers fédéraux, sont montés à la tribune.

Les Suisses doivent serrer les rangs face à la crise, et non se tirer dans le dos, souhaite Eveline Widmer-Schlumpf. La présidente de la Confédération a lancé cet appel lors de son allocution radio-télévisée. "Si les digues venaient à céder en Europe, la Suisse serait aussi submergée. Nous en sommes conscients et cela nous force à lutter".

Visions de la Suisse

Le ministre de la défense Ueli Maurer a comparé la situation actuelle, "où la pression exercée par l'étranger sur l'indépendance ne faiblit pas", à la campagne de Russie. La Suisse, intégrée alors à la zone d'influence de l'empire napoléonien, "a accepté toutes les exigences étrangères".

Doris Leuthard a rendu hommage, au Jungfraujoch (BE/VS), aux pionniers du 19e siècle. A l'occasion du centenaire du chemin de fer de la Jungfrau, la ministre des transports a enjoint la Suisse à rester visionnaire.

Ouvert au monde

Pour le ministre de l'intérieur Alain Berset, la Suisse doit réformer son système de sécurité sociale pour le rendre apte à affronter l'avenir. Et elle doit le faire sans insécuriser ses citoyens.

Didier Burkhalter a loué à Londres "l'ouverture au monde, un atout clé vers la prospérité". A la "Maison suisse", en pleins Jeux olympiques, il a souligné que Londres, comme Berne, désirait "travailler avec Bruxelles" tout en respectant ses caractéristiques et sa souveraineté.

La ministre de la justice Simonetta Sommaruga a fait l'éloge de la démocratie, qui est "la recherche d'équilibres", et qui doit "permettre aux minorités de s'exprimer et ne pas les exclure". Johann Schneider-Ammann est le seul des sept membres du gouvernement à ne pas avoir pris la parole.

Un Vert au Grütli

La tolérance constitue le secret du succès de la Suisse et ce qui la rend si unique, a déclaré le Vert Antonio Hodgers, prononçant son discours sur la prairie du Grütli. Le Genevois a également rendu hommage de la jeunesse, hôte d'honneur de la journée, qui s'est déroulée en présence d'environ 1100 personnes.

Le 1er août a aussi été l'occasion pour la population de profiter des feux d'artifices, concerts et autres animations, à l'image des 110'000 personnes dénombrées à Bâle ou des 20'000 spectateurs accourus au lac de Géronde à Sierre (VS).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS