Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un mensuel régional disparaît entre les lacs de Morat et Neuchâtel alors que tri-hebdomadaire L'Ajoie vient de souffler sa première bougie avec des lendemains qui s'annoncent sous les meilleurs auspices. Tel est le destin de la presse helvétique.

Le Lac sortira le 10 décembre son dernier numéro, un double pour décembre et janvier. Après 19 ans d'existence, ce mensuel gratuit et bilingue fort de 70'000 lecteurs pour un tirage de 32'000 exemplaires met la clef sous la porte, faute de "successeur fiable". Son créateur Urs von Gunten, qui prend sa retraite, a confirmé mardi à l'ats l'information de La Liberté.

"Les intéressés étaient nombreux, mais aucun n'avait les moyens à long terme" explique M. von Gunten qui a toujours dit que dans ces circonstances, il préférait arrêter. Lui-même a investi et comblé de sa poche les manques à gagner certains mois difficiles. Il employait cinq collaborateurs à temps partiel.

Cette disparition laissera un vide dans cette région un peu délaissée par les autres médias. "Le Lac permettait aux gens du Vully, d'Erlach ou de Laupen de savoir ce qui se passe à Morat, Chiètres ou Avenches, et inversement", note son créateur.

De la tristesse à L'Ajoie

Un peu plus au nord, dans le Jura, L'Ajoie est lui en début de vie et ça se passe plutôt bien. En octobre 2014, l'éditeur, une filiale du Franc-Montagnard, s'était donné six mois pour que l'entreprise soit viable financièrement. Il avait investi 500'000 francs à fonds perdu et L'Ajoie a rassemblé près de 1000 abonnés dès son lancement.

Aujourd'hui, le tri-hebdomadaire a atteint sa vitesse de croisière. Il compte déjà 1700 abonnés et son personnel a passé de cinq à sept employés, a indiqué à l'ats son rédacteur en chef Sébastien Jubin. Le journal est envoyé jusqu'au Chili. Il faut dire que sa rubrique tirant un portrait des Ajoulots expatriés rencontre un vif succès.

Et ce n'est pas la seule. Le journal a su trouver le créneau de la proximité et de l'originalité, y compris en traitant de thèmes plus généraux sous des angles locaux.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS