Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Les autorités de protection des données personnelles de dix pays exhortent le géant américain de l'internet Google à respecter les lois relatives à la protection de la vie privée. Elles lui ont écrit pour exprimer leurs préoccupations suite au lancement de son nouveau service de réseau social.
Les signataires de la lettre estiment que le lancement, en février, de Google Buzz a été fait dans le mépris des normes et des lois fondamentales en matière de protection de la vie privée.
Des utilisateurs de comptes courriel Gmail s'étaient vu attribuer automatiquement, sans leur consentement, une liste de contacts comprenant des personnes avec lesquelles ils avaient communiqué le plus souvent. Google a depuis présenté des excuses et modifié son service pour répondre aux critiques sur la confidentialité.
Les autorités de protection des données de France, Allemagne, Canada, Espagne, Irlande, Israël, Italie, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas et Royaume-Uni reconnaissent que "Google n'est pas la seule entreprise en ligne à avoir omis de tenir compte du respect de la vie privée de ses utilisateurs au moment de lancer de nouveaux produits". Elles l'exhortent toutefois à montrer l'exemple, "à titre de chef de file du monde virtuel".
"Nous travaillons très dur pour être transparents au sujet des informations que nous collectons et sur la manière dont nous les utilisons", a réagi le groupe californien.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS