Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le meurtrier d'Assens VD, condamné à 14 ans de prison pour avoir tué sa femme et avoir fait croire à sa disparition fin 2012, a comparu jeudi devant la Cour d'appel du Tribunal cantonal vaudois. Le Ministère public a requis 18 ans de prison.

"Cette affaire a ceci de particulier: on a frôlé le crime parfait", a souligné le procureur devant la Cour. Le Ministère public est cependant convaincu que le meurtrier est un assassin et qu'il mérite plus que les 14 ans infligés en première instance.

En mars dernier, le tribunal criminel d'Yverdon-les-Bains (VD) avait écarté l'assassinat au profit du meurtre. Il avait considéré que la version de l'accusé, qui aurait perdu sur un mot tout contrôle sur lui-même, était crédible.

ATS