Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le nombre de millionnaires dans le monde devrait augmenter de 18 millions d'individus pour atteindre les 46 millions dans les cinq prochaines années, selon une étude de Credit Suisse. Sans surprise, les pays émergents compteront nettement plus de grosses fortunes.

Actuellement, la planète dénombre 84'500 richissimes qui disposent d'une fortune de plus de 50 millions de dollars. Près de la moitié de ces multimillionnaires vivent encore en Amérique du Nord, selon le rapport sur la richesse de la population mondiale ("Global Wealth Report") publié mercredi par la grande banque.

La Suisse recense, pour sa part, 3050 ultra-riches ("Ultra High Net Worth Individuals", UHNWI), se plaçant à la sixième place de cette liste mondiale très sélecte. Suivent les Etats-Unis, la Chine, l'Allemagne, le Japon et la Grande-Bretagne.

La Suisse en tête

En matière de fortune moyenne par habitant (avec plus de 100'000 dollars), la Suisse arrive cependant en tête. Avec 468'186 dollars sur leur compte, les Helvètes se révèlent très riches, en moyenne au moins. Les Australiens (354'986 dollars) occupent la deuxième place et les Norvégiens (quelque 326'000 dollars) la troisième.

Les aléas conjoncturels mondiaux ont, du reste, égratigné les fortunes des plus riches. La crise dans la zone euro, la récession dans certains Etats, le recul général des cours des actions en Bourse ainsi que la situation délicate du marché immobilier dans de nombreux pays ont pesé lourdement sur leurs richesses.

Valeur à la baisse

En dollars, la valeur des fortunes privées mondiales a reculé de 5,2% entre la mi-2011 et la moitié de 2012 pour s'établir à 223'000 milliards. Elle a fortement reculé en Europe, mais aussi en Asie. Elle a, en revanche, grimpé en Amérique du Nord.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS