Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La commission de discipline de la Swiss Football League a livré sa sanction envers Barthélémy Constantin: 10 matches de suspension et 15'000 francs d'amende.

L'affaire remonte évidemment au tristement célèbre 21 septembre et à la fin de la rencontre entre Lugano et Sion. Directeur sportif du club valaisan, Barthélémy Constantin s'en était pris verbalement à Rolf Fringer, consultant de Teleclub, lui reprochant les critiques sur son père Christian Constantin. Un président sédunois qui, dans la foulée, était allé frapper ce même Rolf Fringer.

Si Constantin père s'est déjà vu lourdement sanctionné - 14 mois de suspension, 100'000 francs d'amende -, la commission de discipline de la SFL n'a pas non plus fait de cadeaux à son fils. Dans un communiqué, elle indique que "Barthélémy Constantin a proféré de graves menaces", avant d'ajouter qu'un "tel comportement est totalement inadmissible et dégrade fortement l'image du football et la sérénité dans laquelle doit se dérouler la compétition."

Cette suspension de 10 matches s'applique tous les secteurs du stade les jours de match. Elle peut faire l'objet, de même que l'amende de 15'000 francs, d'un recours dans un délai de 5 jours. Et contrairement à la sanction prononcée contre Christian Constantin, un éventuel recours aurait un effet suspensif.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS