Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police belge a arrêté cinq passeurs sur le parking de la commune de Wetteren, dans la région de Gand et, cinq autres lors de perquisitions qui ont suivi à Anvers et Malines (archives).

KEYSTONE/EPA/STEPHANIE LECOCQ

(sda-ats)

La police fédérale belge a annoncé jeudi avoir arrêté dix passeurs. Ceux-ci utilisaient le parking d'une autoroute à Wetteren (nord-ouest) pour introduire clandestinement des migrants dans des poids lourds en route pour le Royaume-Uni.

Outre ces interpellations, 27 migrants - 23 adultes et 4 enfants originaires d'Erythrée, du Soudan ou d'Ethiopie - ont été appréhendés, précise la police fédérale dans un communiqué. Dix-huit d'entre eux ont reçu l'ordre de quitter le territoire belge.

Les membres du réseau, originaires de ces trois mêmes pays d'Afrique de l'est, ont gagné "beaucoup d'argent avec ce trafic organisé d'êtres humains", selon la police belge. Cinq d'entre eux ont été arrêtés sur le parking de la commune de Wetteren, dans la région de Gand, lors d'une opération de police menée dans la nuit de mardi à mercredi, cinq autres lors de perquisitions qui ont suivi à Anvers et Malines (nord).

Cette opération a eu lieu après qu'un responsable policier de Flandre, région de transit entre Bruxelles et les ports desservant la Grande-Bretagne, a récemment déclaré ne plus vouloir dédier quatre nuits par semaine à la recherche et l'interpellation de migrants.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS