Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dix pays, dont la Grande-Bretagne, la Suède et l'Australie, se sont engagés lundi à faire la promotion active des paquets de cigarettes neutres. Ils étaient réunis à Paris à l'invitation de la France afin "d'unir les forces face à l'industrie du tabac".

L'initiative lancée par Marisol Touraine, la ministre française de la santé, regroupe, outre la France et les pays déjà cités, l'Afrique du Sud, la Norvège, la Hongrie, l'Irlande, la Nouvelle-Zélande et l'Uruguay. "Tous se sont engagés à faire la promotion du paquet neutre", a déclaré Marisol Touraine. Certains l'ont déjà adopté ou sont en passe de le faire, d'autres l'envisagent simplement sans s'y être toutefois formellement engagés.

Arme anti-marketing censée réduire l'attractivité du tabac, les paquets de cigarettes neutres se présentent sans aucun logo, avec tous la même forme, la même couleur, la même taille et la même typographie. La seule distinction qui subsiste est le nom de la marque mais en petits caractères. Le tout laisse une grande place aux avertissements sanitaires.

Australie pionnière

L'initiative française anti-tabac est soutenue par l'Organisation mondiale de la santé et par l'organisation de la convention-cadre de lutte anti-tabac, destinée à endiguer le tabagisme. L'Australie a été le premier pays au monde à instaurer le paquet neutre en 2012.

Le Parlement britannique a donné en mars dernier son feu vert à son introduction à partir de 2016, devenant ainsi le 2e pays européen à l'adopter après l'Irlande. La Hongrie prévoit aussi de le mettre en oeuvre l'an prochain. En France, les députés ont adopté le 3 avril dernier, en première lecture, son instauration dès mai 2016.

En écho à cette initiative, des buralistes ont mené ce week-end des actions de protestation dans plusieurs régions françaises, notamment en Gironde, où des radars de vitesse ont été neutralisés.

ATS