Navigation

Dix-sept marins enlevés dans l'attaque au large du Cameroun

Plus de 70% des enlèvements et 92% des prises d'otages en mer recensés par le BMI dans le monde ont lieu dans le golfe de Guinée, notamment au large du Nigeria, de la Guinée, du Togo, du Bénin et du Cameroun (archives). KEYSTONE/AP dapd/Bundeswehr sda-ats
Ce contenu a été publié le 16 août 2019 - 15:31
(Keystone-ATS)

Neuf marins chinois et huit ukrainiens ont été kidnappés jeudi dans l'attaque de deux navires marchands par des pirates dans les eaux territoriales du Cameroun, ont annoncé vendredi à l'AFP des responsables de ce pays. Des recherches ont été lancées.

"Dix-sept Chinois et Ukrainiens ont été kidnappés" a affirmé vendredi un responsable des autorités maritimes du Cameroun, sous couvert de l'anonymat, précisant que 9 marins chinois ont été enlevés dans l'attaque de leur navire commercial. Selon lui, les attaques ont "probablement" été perpétrées par des pirates nigérians, coutumiers de ce genre de rapt contre rançon dans le golfe de Guinée.

Après les enlèvements, des recherches ont été lancées, à partir de Douala et Cotonou notamment, selon l'une des sources camerounaises.

Plus de 70% des enlèvements et 92% des prises d'otages en mer recensés par le BMI dans le monde ont lieu dans le golfe de Guinée, notamment au large du Nigeria, de la Guinée, du Togo, du Bénin et du Cameroun.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.