Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les tempêtes qui ont touché la Pologne dans la nuit de vendredi à samedi ont au total provoqué la mort de six personnes et d'importants dégâts dans des milliers d'habitations, de même que la chute de lignes à haute tension (archives).

KEYSTONE/EPA PAP/LESZEK SZYMANSKI

(sda-ats)

Des dizaines de milliers d'arbres ont été abattus par les tempêtes qui ont soufflé sur la Pologne le week-end dernier. Il faudra deux ans pour déblayer les zones forestières ravagées, ont annoncé mercredi les autorités.

"Nous avons à faire face à ce qui est sans aucun doute le pire désastre dans l'histoire des forêts polonaises et peut-être même européennes", a déclaré devant la presse à Varsovie le chef des services forestiers Konrad Tomaszewski.

Sur les vues aériennes diffusées par des chaînes de télévision, les arbres tombés sous l'action de ce que ce responsable a qualifié de vents ayant "la force d'ouragans" ressemblent à des rangées d'allumettes couchées.

Les tempêtes qui ont touché la Pologne dans la nuit de vendredi à samedi ont au total provoqué la mort de six personnes et d'importants dégâts dans des milliers d'habitations, de même que la chute de lignes à haute tension, essentiellement dans les régions septentrionales et occidentales.

Un quart

D'après M. Tomaszewski, les pertes s'élèvent à 8,2 millions de m3 de bois. Ce qui représente environ un quart des coupes annuelles en Pologne (38 millions de m3).

Il a ajouté que deux ans seraient nécessaires pour débarrasser les forêts des débris et commencer à y replanter des arbres, mais des dizaines d'années pour que les habitats naturels des animaux sauvages, et notamment des oiseaux, soient reconstitués.

Selon la porte-parole du service des forêts Anna Malinowska, il faudra en outre 80 à 100 ans pour faire renaître les espaces forestiers balayés en l'espace de quelques heures par ces tempêtes.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS