Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté samedi à Taïwan pour réclamer la fin du nucléaire. Les manifestants ont souligné que l'île sujette aux tremblements de terre risquait un accident du type de celui de Fukushima au Japon.

Les rassemblements ont réuni quelque 30'000 manifestants à Taipei, la capitale, et 15'000 au total dans deux autres villes, selon des estimations des organisateurs. La police n'a pas fourni de chiffres. "Adieu au nucléaire", "nous n'avons pas besoin de l'énergie nucléaire", proclamaient différents slogans lors des rassemblements qui illustrent la montée du sentiment antinucléaire à Taïwan.

L'inquiétude a augmenté dans l'île depuis la catastrophe de Fukushima, dans le nord-est du Japon, provoquée par un puissant tremblement de terre suivi d'un tsunami géant le 11 mars 2011. Le gouvernement a été forcé à condamner une centrale qui devait ouvrir l'an prochain dans l'attente d'un référendum sur son avenir.

Les militants antinucléaires estiment la mesure insuffisante et veulent l'abandon pur et simple du projet. Ils réclament aussi la fermeture de deux autres centrales anciennes aux dates prévues. Le gouvernement rétorque que Taiwan manquera d'électricité sans le nucléaire qui fournit aujourd'hui quelque 20% du courant consommé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS