Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Novak Djokovic (no 1) disputera dimanche sa sixième finale de l'US Open. Le Serbe s'est très aisément imposé 6-0 6-1 6-2 en 85' face au tenant du titre Marin Cilic (no 9) dans la première demi-finale.

Sacré une seule fois à New York (2011), Novak Djokovic affrontera en finale le vainqueur du choc 100% helvétique entre Roger Federer (no 2) et Stan Wawrinka (no 5). Il est mené 20-21 dans son face-à-face avec le Bâlois, et a remporté 19 des 23 duels livrés face au Vaudois. Ce sera la première fois dans ce tournoi qu'il se mesurera à un joueur l'ayant déjà battu par le passé...

Nole reste sur un échec face aux deux joueurs suisses. Il s'est incliné face à Roger Federer en finale du Masters 1000 de Cincinnati le 23 août (7-6 6-3), et avait subi la loi de Stan Wawrinka en finale à Roland-Garros en juin (4-6 6-4 6-3 6-4). Cette défaite est d'ailleurs la seule qu'il a subie en Grand Chelem cette année, en 27 matches disputés jusqu'ici.

Battu en finale à Flushing Meadows en 2007, 2010, 2012 et 2013, Novak Djokovic a livré son meilleur match du tournoi samedi après-midi face à un adversaire rapidement dépassé et diminué qui plus est par sa douleur à la cheville droite. Il a pris un départ de rêve, signant trois breaks dans un premier set bouclé en 24'.

Marin Cilic faisait à peine meilleure figure dans la deuxième manche, gagnant un jeu de service pour revenir à 1-1. Le Croate, qui terminait la partie avec 37 fautes directes pour seulement 11 coups gagnants, résistait un peu plus dans l'ultime set. Il parvenait même à signer un break pour recoller à 2-2. Mais la sanction était terrible puisqu'il perdait les quatre derniers jeux du match.

Novak Djokovic - qui n'a lâché que 13 points sur son service vendredi - jouera dimanche dès 16h (22h en Suisse) sa 18e finale de Grand Chelem, la 16e dans les 21 dernières levées et la quatrième de l'année. Il part en quête d'un 10e trophée majeur, qui lui permettrait de se retrouver à une longueur de Björn Borg et Rod Laver, et à quatre de Rafael Nadal.

ATS