Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Novak Djokovic estime que l'organisation de l'US Open devrait "s'occuper" de la question du manque d'air sur les courts de Flushing Meadows.

Les conditions climatiques n'ont pas fini de faire parler à l'US Open. Après sa victoire contre John Millman en quart de finale, l'ancien numéro 1 mondial a affirmé n'avoir "jamais autant transpiré qu'ici, c'est incroyable. Je dois prendre au moins dix tee-shirts par match! Et au bout de deux jeux, je suis trempé. De jour comme de nuit, il n'y pas d'air du tout en bas (sur le court, ndlr). On se croirait dans un sauna."

"Bien sûr, c'est fantastique d'avoir un toit. La pluie n'interrompt pas les matchs. Mais avec tous les abandons qu'il y a eu au premier tour, et tous les joueurs qui ont du mal à respirer, en particulier sur le court Arthur-Ashe où l'air ne circule pas du tout, surtout au niveau du court, je pense que c'est quelque chose à quoi il faut réfléchir, qu'il faut prendre en considération et dont il faut s'occuper", a-t-il développé.

Au premier tour, une touffeur suffocante avait contraint plusieurs joueurs à l'abandon. Lundi, c'est Roger Federer qui avait été affaibli par cette humidité étouffante en huitièmes de finale lors de sa défaite contre Millman.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS