Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Djokovic dans une situation à double tranchant

Novak Djokovic s'est qualifié pour la deuxième semaine de l'US Open. Mais personne ne sait ce qu'il vaut vraiment actuellement, s'il est remis de ses soucis de l'été.

Et pour cause, le Serbe n'a presque pas joué depuis son arrivée à New York. Après avoir battu au 1er tour le Polonais Jerzy Janowicz, à l'issue d'une prestation pas franchement convaincante (6-3 5-7 6-2 6-1), le no 1 mondial a bénéficié mercredi du forfait du Tchèque Jiri Vesely, puis vendredi soir de l'abandon du Russe Mikhail Youzhny, alors qu'il menait 4-2.

Voilà donc Novak Djokovic en 8e de finale avec seulement 3h08 de jeu dans les jambes. Et 42 jeux au compteur, nouveau record de l'US Open. Le précédent était de 45 jeux pour atteindre les 8es de finale, et il avait été établi par l'Américain Stan Smith en 1976 et par le Polonais Wojtek Fibak en 1977, à une époque où les rencontres ne se disputaient pas encore au meilleur des cinq manches.

"Je n'ai jamais connu une situation pareille en Grand Chelem", a reconnu Novak Djokovic, vendredi soir à l'issue de son match tronqué. "Mais à ce stade de la saison, vu le nombre de matches que j'ai joués, vu ce que mon corps a dû encaisser, c'est bien d'avoir du temps de repos supplémentaire", a souligné celui qui a souffert du poignet gauche depuis les JO de Rio, et qui s'est fait soigner au coude droit lundi durant sa partie du 1er tour.

Cette pause involontaire pourrait toutefois être à double tranchant. "Quand tu arrives en deuxième semaine d'un Grand Chelem, tu veux avoir des repères sur ton jeu, sur le central, avant d'affronter les meilleurs joueurs", a-t-il reconnu, tout en restant optimiste. "Je ne suis pas trop inquiet. Je me suis bien entraîné, je me sens bien plus en forme, tout va dans la bonne direction", a assuré le Serbe, dont l'été a aussi été miné par une élimination prématurée à Wimbledon, due selon lui à des problèmes dans sa vie privée.

Que vaut donc Novak Djokovic durant cet US Open ? Cette semaine de quasi chômage technique va-t-elle l'aider ou le pénaliser ? Il faudra attendre son prochain match, dimanche contre l'espoir britannique Kyle Edmund (21 ans, ATP 84), pour avoir un début de réponse. Pour autant bien sûr que son futur adversaire ne doive pas déclarer forfait...

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.