Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - Il était promis au massacre. Mais il y a eu un véritable match. Lleyton Hewitt est bien tombé les armes à la main devant Novak Djokovic.
Le tenant du titre et no 1 mondial a dû batailler pendant 2h56' sur la Rod Laver Arena pour saper la résistance du joueur d'Adelaïde qui, à 30 ans, disputait son seizième Open d'Australie. Djokovic s'est imposé 6-1 6-3 4-6 6-3. Après deux sets à sens unique, Hewitt a, presque par magie, retrouvé le niveau de jeu de ses meilleures années alors qu'il était mené 3-0 au troisième pour pousser son rival dans ses derniers retranchements.
Djokovic cédait ainsi la troisième manche - le premier set qu'il perd depuis le début du tournoi - avant d'être encore bousculé à l'entame du quatrième. Sa première balle le tirait d'un mauvais pas au troisième jeu avant de reprendre - enfin - le contrôle de la partie en signant le break à 3-2. "Jusqu'à 6-1 6-3 3-0, tout était parfait, expliquait Nole. Après, j'ai moins bien bougé et Hewitt a commencé à m'obliger à jouer un coup de plus. Il mérite tout mon respect pour sa performance de ce soir".
Avec ce match qui s'est conclu après 1 heure du matin, la question de la récupération est posée pour Djokovic. Selon la règle de l'alternance, il devrait en principe disputer mercredi après-midi son quart de finale contre David Ferrer. Le Valencien saura exploiter la moindre baisse de régime de Djokovic. On peut lui faire confiance !

ATS