Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe zurichois de négoce et de distribution DKSH souhaite introduire plus d'un quart de ses actions à la Bourse suisse. L'entreprise fera son entrée uniquement sur le marché helvétique.

La part de la holding Diethelm Keller, qui contrôle l'entreprise, passera de 63% actuellement à moins de 50%. Les quatre familles fondatrices souhaitent réduire leur participation en vue de la transmission à la cinquième génération, indique le directeur général de DKSH Jörg Wolle dans un entretien accordé à l'hebdomadaire alémanique "SonntagsZeitung".

Concernant le marché sur lequel DKSH entrera, seule la place de Zurich s'est posée, bien que les Bourses de Hong Kong et de Singapour convoitent le groupe. "En tant qu'entreprise helvétique, nous profitons d'une excellente image dont la Suisse jouit en Asie.

Confiance

Il n'y a aucune raison de se laisser abattre. Même le franc fort ne constitue pas une fatalité, mais une exigence pour devenir encore meilleur, selon M. Wolle. "Je suis très confiant pour l'industrie d'exportation d'ici." Notre décision pour Zurich et notre confiance en la force de l'industrie d'exportation doivent nous encourager."

Mercredi dernier, DKSH a annoncé vouloir entrer à la Bourse suisse dans le courant du premier semestre de cette année. Son introduction serait l'une des plus importantes de ces dernières années sur le marché helvétique. Sa valeur boursière pourrait atteindre quelque 5,3 milliards de francs, estiment les analystes.

ATS