Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Athlétisme - La saison 2012 a démarré sur les chapeaux de roue.
Titillés par l'approche des JO, les athlètes ont galopé comme rarement en ouverture de la Ligue de diamant à Doha, avec en particulier les 9''87 de l'Américain Justin Gatlin sur 100 m, en forme d'avertissement aux Jamaïcains et à Usain Bolt.
L'ex-banni est bien de retour. Gatlin, champion olympique de la ligne droite en 2004 et du monde en 2005, retrouve son meilleur niveau à l'âge de 30 ans, après avoir purgé quatre ans de suspension pour dopage. "Le Guépard" en avait donné une première preuve en mars avec son titre mondial en salle sur 60 m, il a confirmé au Qatar: en 9''87, il a devancé d'un centième l'éternel second Asafa Powell (Jam), en cassant sur la ligne.
En valeur pure, ce chrono est légèrement supérieur à la meilleure marque mondiale de la saison de Bolt. Ce dernier a couru en 9''82 à Kingston au début du mois, mais avec 1,8 m/s de vent favorable, contre seulement 0,4 m/s à Gatlin.
Les dames n'ont pas été en reste. La gracile Allyson Felix a créé la surprise sur 100 m, qui n'est pourtant pas sa distance, en battant la reine du sprint Veronica-Campbell-Brown (Jam). En 10''92, Felix a signé un record personnel et s'est imposée pour la huitième fois en huit participations à Doha.
Sur 800 m, la Kényane Pamela Jelimo a retrouvé la forme olympique après la longue éclipse qui avait suivi son sacre aux JO de Pékin en 2008, qu'elle a mis plusieurs saisons à "digérer". Elle a gagné en 1'56''94, le meilleur temps jamais enregistré à cette période de l'année sur le double tour de piste.
Même remarque sur 1500 m: Silas Kiplagat, Kényan lui aussi, a réalisé le meilleur chrono jamais obtenu en ouverture de saison, en 3'29''63. Et que dire du 3000 m steeple? Les Kényans placent huit hommes dans les dix premiers, dans la foulée d'un Paul Kipsiele Koech supersonique (7'56''58).
Sur 800 m aussi, le champion du monde kényan David Rudisha est parti sur des bases très élevées: 1'43''10. Les 44''19 de l'Américain LaShawn Merritt sur 400 m sont aussi (déjà) du meilleur cru.

ATS