Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Donald Trump estime que sa fermeté envers Pyongyang a payé

Donald Trump satisfait de sa stratégie: "Vous vous rappelez ce qu'ils disaient ? 'Il va nous plonger dans une guerre nucléaire'", a lancé le président américain à ses partisans. "Non, la force va nous préserver de la guerre nucléaire, elle ne va pas nous y plonger!".

KEYSTONE/AP/PAUL SANCYA

(sda-ats)

Le président américain Donald Trump a déclaré samedi que sa fermeté face à la Corée du Nord avait contribué à permettre le déblocage de la situation sur la péninsule. Kim Jong-un réfléchirait à un "plan" qui contribuerait à la dénucléarisation, selon Mike Pompeo.

M. Trump a évoqué la question du nucléaire nord-coréen lors d'un meeting devant une foule de ses partisans à Washington, une ville du Michigan, dans le nord des Etats-Unis. Il a alors rappelé les critiques qui lui avaient été adressées par ses détracteurs américains à l'époque de la tension maximale avec Kim Jong-un

"Vous vous rappelez ce qu'ils disaient ? 'Il va nous plonger dans une guerre nucléaire'", a lancé M. Trump. "Non, la force va nous préserver de la guerre nucléaire, elle ne va pas nous y plonger!", a-t-il dit. A l'époque, les deux hommes échangeaient presque quotidiennement insultes personnelles et menaces de guerre.

M. Trump s'est dit prudemment optimiste sur le sommet qu'il doit avoir en principe d'ici juin avec Kim Jong-un, après la spectaculaire rencontre de vendredi entre le dirigeant nord-coréen et le président sud-coréen Moon Jae-in.

"Je crois que nous aurons une rencontre dans les trois ou quatre prochaines semaines, ce sera une rencontre très importante", mais "nous verrons comment cela se passera", a-t-il dit au cours du meeting. "Je le répète, ce qui arrivera arrivera. Je peux y aller. Ca peut ne pas marcher". Dans ce cas, "je pars", a-t-il déclaré.

"Longue conversation"

De son côté, le nouveau secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a fait savoir dans une interview à la chaîne ABC News que le leader nord-coréen était "disposé" à "présenter un plan" qui contribuerait à la dénucléarisation de la péninsule.

M. Pompeo a indiqué qu'il se référait à "une bonne conversation" qu'il a eue récemment avec M. Kim lors d'une visite à Pyongyang initialement tenue secrète. Son interview exclusive à ABC News doit être diffusée dimanche, et des extraits en ont été rendus publics samedi.

"Nous avons eu une longue conversation sur les questions les plus difficiles qui concernent nos deux pays", a déclaré M. Pompeo qui, au moment de la rencontre, était encore directeur de la CIA.

M. Pompeo se trouve actuellement au Proche-Orient pour son premier voyage en tant que chef de la diplomatie américaine. Il a déclaré à ABC News que M. Kim était "très bien préparé" lors de leur rencontre, qui a eu lieu pendant le week-end de Pâques et avait pour objectif de préparer le sommet historique prévu d'ici juin entre le dirigeant nord-coréen et le président Donald Trump.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.