Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Donald Trump Jr. a été entendu mercredi par la commission du Renseignement de la Chambre des représentants durant laquelle il a refusé d'évoquer une discussion avec son père relative à une rencontre avec des ressortissants russes (archives).

KEYSTONE/AP/RICHARD DREW

(sda-ats)

Donald Trump Jr. a été entendu au Congrès à huis clos mercredi pendant près de huit heures. Le fils aîné du président américain a été interrogé sur ses contacts avec des responsables russes lors de l'élection de 2016.

Cet interrogatoire s'inscrit dans le cadre d'une enquête parlementaire sur les soupçons de collusion entre Moscou et l'équipe de campagne du candidat à la présidentielle Donald Trump.

Deux de ses rencontres attirent particulièrement l'attention. La première a eu lieu à New York à la Trump Tower en juin 2016, cinq mois avant l'élection. Donald Trump Jr. s'était entretenu avec Natalia Vesselnitskaïa présentée comme "avocate du gouvernement russe" et capable de fournir des renseignements compromettants sur Hillary Clinton.

Y participaient, outre le fils aîné du président américain, son gendre et actuel conseiller spécial, Jared Kushner, et Paul Manafort. Ce dernier qui fut le directeur de campagne de Donald Trump est aujourd'hui inculpé de blanchiment de fraude fiscale et conspiration contre les Etats-Unis.

Lors d'une autre réunion, Donald Trump Jr. a rencontré Alexander Torshin, un responsable politique et banquier russe, proche de Vladimir Poutine.

Refus d'évoquer une conversation

L'homme a quitté la commission du Renseignement de la Chambre des représentants par une porte dérobée pour échapper à la presse. Aucun détail sur les sujets de son interrogatoire n'a été officiellement dévoilé.

Selon Adam Schiff, principal représentant démocrate au sein de la commission, Trump Jr. a répondu à l'"écrasante majorité" des questions posées par les élus.

Mais, a-t-il ajouté, il a invoqué une disposition juridique pour refuser de répondre sur la conversation qu'il a eue avec son père à propos de courriers électroniques liés à cette réunion du 9 juin 2016. Cette discussion, a précisé Schiff, s'est tenue l'été dernier, après les premières révélations sur cette réunion de l'année précédente à la Trump Tower.

L'élu républicain Mike Conaway, qui dirige l'enquête à la Chambre, a déclaré pour sa part que Donald Trump Jr. avait répondu à toutes ses questions. "M. Trump s'est montré coopératif à chaque instant", a-t-il ajouté devant la presse.

Trois enquêtes

Donald Trump Jr., qui a joué un rôle central dans la campagne électorale de son père, avait déjà été entendu en septembre par la commission judiciaire du Sénat.

La Chambre des représentants, le Sénat et le procureur spécial du département de la Justice Robert Mueller mènent trois enquêtes distinctes sur l'ingérence présumée de la Russie pendant la campagne électorale américaine de 2016.

Moscou est soupçonné d'avoir voulu favoriser la victoire de Donald Trump au détriment de la démocrate Hillary Clinton, jugée moins favorable aux intérêts russes. A l'instar de son père, Trump Jr. dément toute collusion avec la Russie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS