Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les nouvelles taxes cibleront les secteurs industriels où "la Chine est supposée avoir tiré un avantage en faisant l'acquisition injuste ou en forçant le transfert de technologies de la part des entreprises américaines" (archives).

KEYSTONE/AP/ANDY WONG

(sda-ats)

Donald Trump va initier des mesures punitives ciblant pour 50 milliards de dollars (47 milliards de francs) d'importations venant de Chine, ont annoncé jeudi des hauts responsables de la Maison Blanche.

L'un d'entre eux a expliqué jeudi que sur la base des dommages estimés, l'objectif sera de "quelque 50 milliards de dollars pour compenser les gains obtenus par les Chinois par le biais de pratiques commerciales inéquitables". Donald Trump accuse notamment la Chine de "concurrence déloyale" et de vol de propriété intellectuelle.

"Le président va prendre un certain nombre d'actions aujourd'hui. (...) Il va charger le représentant au commerce (USTR) de publier une liste de produits et des taxes qu'il compte prendre dans les 15 jours suivant la signature du mémorandum", a déclaré de son côté Everett Eissenstat, directeur adjoint du conseil économique national.

Les nouvelles taxes cibleront les secteurs industriels où "la Chine est supposée avoir tiré un avantage en faisant l'acquisition injuste ou en forçant le transfert de technologies de la part des entreprises américaines", a-t-il ajouté.

Mémorandum présidentiel

Trump va signer jeudi "un mémorandum présidentiel ciblant l'agression économique de la Chine", ont indiqué ces responsables de l'administration.

Ils ont précisé que le président allait charger l'USTR, Robert Lightizer, de recourir au processus de règlement des conflits de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) pour s'attaquer aux pratiques discriminatoires dans l'octroi de licences par la Chine".

Les Etats-Unis avaient ouvert en août 2017 une enquête au titre de l'article 301 de leur législation commerciale sur des violations supposées des droits de propriété intellectuelle.

Washington s'inquiète notamment du système de coentreprises imposé par Pékin aux entreprises américaines: en contrepartie d'un accès au marché chinois, ces firmes sont obligées de partager avec des partenaires locaux une partie de leur savoir-faire technologique.

Cette annonce était mal accueillie à la Bourse où l'indice vedette Dow Jones Industrial Average perdait autour de 2%. Les Etats-Unis et la Chine sont aujourd'hui des partenaires étroitement liés sur le plan économique et financier.

Mais Washington dénonce le creusement de son déficit commercial avec le géant asiatique qu'il attribue à des pratiques commerciales inéquitables.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS