Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président américain accuse régulièrement de grands médias américains - Washington Post, New York Times, CNN, etc - d'être partiaux à son encontre (archives).

Keystone/AP/EVAN VUCCI

(sda-ats)

Le président américain Donald Trump tiendra un meeting politique dans une petite localité plutôt que de participer au traditionnel dîner des correspondants de presse de la Maison Blanche. C'est la deuxième fois qu'il snobe le rendez-vous politico-médiatique.

M. Trump, qui entretient des relations houleuses avec les médias américains, s'exprimera ce soir-là, le 28 avril, dans une ville également dénommée Washington mais aux antipodes de la capitale fédérale: avec 25'000 habitants, elle est située à la périphérie de Detroit, berceau de l'industrie automobile américaine.

Le Michigan où elle se trouve est un des Etats industriels en difficulté âprement disputés qui avaient permis à M. Trump de remporter la présidentielle en 2016. L'an dernier, il s'était rendu à la même époque dans un autre Etat industriel en difficulté, la Pennsylvanie.

Un haut conseiller politique de M. Trump, Michael Glassner, a laissé entendre que le choix de Washington, dans le Michigan n'était pas anodin. "Les médias mensongers vont ce soir-là s'auto-célébrer avec les habitués du marigot du tout-Washington. Le président Trump sera dans un Washington totalement différent, pour saluer notre renouveau économique avec des Américains patriotes", a-t-il dit dans un communiqué.

"Fake news media"

Le président américain accuse régulièrement de grands médias américains - Washington Post, New York Times, CNN, etc - d'être partiaux à son encontre, les brocardant sous l'expression de "fake news media". Depuis son arrivée à la Maison Blanche, il a fortement favorisé des organes qui lui sont nettement plus favorables, comme la chaîne Fox News, le journal Daily Caller, Newsmax ou Sinclair, un groupe comptant quelque 200 stations de télévision locales.

La présidente de l'association des correspondants à la Maison Blanche, Margaret Talev, a toutefois déclaré récemment que bien que M. Trump n'ait pas l'intention de participer à ce dîner, il avait encouragé les responsables de l'exécutif "à être présents et à fêter le Premier amendement" de la Constitution, qui protège la liberté d'expression. La porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders, sera comme de coutume à la table d'honneur de ce dîner de gala.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS