Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une audience du Tribunal arbitral du sport s'est ouverte lundi à Genève pour entendre l'appel de 39 des 42 sportifs russes ayant concouru aux JO de Sotchi 2014 et suspendus à vie pour dopage.

Les débats dureront toute la semaine.

L'audience s'est ouverte vers 09h45. "Aucun athlète n'est présent lundi matin. La matinée est réservée aux questions de procédure et aux plaidoiries", a précisé une source proche du TAS.

Face au grand nombre de sportifs attendus, le Tribunal qui siège habituellement à Lausanne, a dû pour l'occasion se délocaliser au Centre des conférences de Genève. Conformément au règlement de la plus haute juridiction sportive, cette audience qui doit durer jusqu'à samedi ou dimanche n'est pas ouverte au public ni aux médias.

Rare par son ampleur, cette audience sera également marquée par le témoignage, à distance, de Grigory Rodchenkov, ancien patron du laboratoire antidopage de Moscou qui a révélé le système de dopage d'Etat en Russie.

Divisés en deux groupes, les sportifs vont se défendre devant deux trios de juges-arbitres qui devront se prononcer dans un délai très bref, car 21 des 42 suspendus espèrent encore disputer les Jeux olympiques de Pyeongchang (9 - 25 février), essentiellement en bobsleigh, skeleton et ski de fond.

La défense des 39 Russes est assurée par des avocats russes et suisses, "dirigés par le cabinet suisse Schellenberg Wittmer, sous la responsabilité des avocats Philippe Bärtsch et Christopher Boog", a indiqué le cabinet.

Ces athlètes ont été bannis à vie des JO par une commission disciplinaire du CIO "malgré le manque de preuves à leur encontre et en violation de leurs droits fondamentaux", a estimé le cabinet dans un communiqué.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS