Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Agence mondiale antidopage demande la suspension de la Russie de toutes compétitions en athlétisme.

L'AMA veut que le CIO ainsi que la Fédération internationale (IAAF) refusent d'inscrire des athlètes russes tant que leur Fédération nationale ne s'est pas mise en conformité avec les normes antidopage. Les athlètes russes pourraient donc manquer les Jeux de Rio 2016.

L'IAAF a immédiatement réagi en affirmant qu'elle va lancer la procédure d'application des sanctions contre la Russie demandées par l'AMA. Par ailleurs, Interpol a annoncé qu'il va coordonner une enquête mondiale pilotée par la France.

Le rapport met en évidence un système de dopage et de couverture institutionnalisé en Russie et souligne également qu'une "culture du mensonge profondément ancrée" et la "corruption" étaient en vigueur dans les plus hautes sphères de l'IAAF. Les preuves ont d'ores et déjà été transmises à Interpol, a souligné l'AMA, qui présentait un rapport très attendu lundi à Genève.

L'Agence mondiale antidopage recommande également la suspension à vie de cinq athlètes russes. La championne olympique en titre du 800 m Mariya Savinova, qui avait été privée des Mondiaux 2015 en raison des soupçons de dopage pesant sur elle, fait partie du lot. Les JO 2012 de Londres ont d'ailleurs été "sabotés" par la présence d'athlètes dopés selon l'AMA, qui affirme par ailleurs que le laboratoire de Moscou a détruit près de 1500 échantillons et que les services secrets russes ont infiltré le laboratoire des JO de Sotchi 2014.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS