Toute l'actu en bref

L'Espagne est à nouveau en conformité avec le Code mondial antidopage, a annoncé mardi l'Agence mondiale antidopage (AMA).

L'Agence espagnole antidopage (AEPSAD) avait été classée non-conforme en mars 2016 en raison de l'absence d'adoption du nouveau code par le Parlement, à l'époque privée de gouvernement.

Sans gouvernement pendant dix mois de décembre 2015 à octobre 2016, Madrid n'avait en effet pas pu se mettre en ligne avec le nouveau code de l'AMA, entré en vigueur le 1er janvier 2015. Or le gouvernement de l'Espagne a donné vendredi dernier son feu vert à une loi.

"Ce décret-loi prend effet immédiatement et, par conséquent, le code a été intégré à la législation espagnole", avance l'AMA. L'instance précise pour autant qu'il reste encore au Parlement espagnol à le "ratifier dans le mois à venir" de manière formelle. Si cela n'est pas fait dans les temps, le pays retrouvera "automatiquement son statut de non-conformité", explique l'AMA.

Ce nouveau code va notamment doubler la durée de suspension des sportifs convaincus de dopage, de deux à quatre ans. La loi va également étendre les sanctions à l'encontre des complices, médecins, entraîneurs ou autres directeurs d'équipe.

ATS

 Toute l'actu en bref