Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les sanctions pour le dopage doivent être "individuelles" et non pas collectives, a estimé mercredi le président russe Vladimir Poutine.

Par ailleurs, il a déclaré que la Russie devait faire sa "propre" enquête sur les accusations de "dopage organisé", avancées par l'Agence mondiale antidopage (AMA).

Le président s'est exprimé lors d'une rencontre avec des responsables sportifs à Sotchi (Rus), dans une déclaration retransmise par la télévision russe, alors que le pays risque d'être suspendu de toute compétition d'athlétisme.

"Si quelqu'un viole les règles en vigueur dans le domaine antidopage, la responsabilité doit être individuelle", a dit le président. "Les athlètes qui n'ont jamais touché au dopage ne doivent pas pâtir pour ceux qui enfreignent quelque chose."

"Il faut effectuer sa propre enquête interne", a encore déclaré M. Poutine. "Ce problème n'existe pas qu'en Russie, mais si nos collègues étrangers ont des questions, il faut y répondre pour qu'ils n'en aient plus", a-t-il souligné.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS