Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au-delà des JO, le bannissement des athlètes russes confirmé vendredi par l'IAAF aura aussi de grandes conséquences au plan continental.

"Il n'y aura pas d'athlètes russes aux Championnats d'Europe d'Amsterdam (6-10 juillet)", a ainsi confirmé Svein Arne Hansen, président de la Fédération européenne (EAA).

La Russie est traditionnellement une des grandes nations dominatrices aux Européens, avec la Grande-Bretagne, l'Allemagne et la France.

Pour les Jeux, la liste des athlètes russes qui pourraient bénéficier d'une exception et tout de même participer, à condition de prouver qu'ils sont "propres" et vivent en dehors du système russe, "doivent se compter sur les doigts d'une main", a déclaré Abbie Hoffmann, membre canadienne de la commission Rune Andersen, du nom du chef de la commission d'enquête sur la Russie.

Parmi les premiers noms à circuler figurent ceux de la lanceuse d'alerte Ioulia Stepanova, coureuse de 800 m réfugiée aux Etats-Unis, et de la sauteuse en longueur Darya Klishina, qui s'entraîne en Floride. En principe, les athlètes vivant et s'entraînant en Russie ne devraient pas échapper au bannissement, mais il revient désormais au CIO de décider. L'instance olympique a commencé ce samedi à se saisir du dossier, et des décisions sont attendues pour mardi, notamment sur les modalités d'une éventuelle participation (sous pavillon "neutre") de quelques athlètes russes à Rio.

Pour la star de l'athlétisme mondial Yelena Isinbayeva, la situation apparaît compliquée. La double championne olympique de la perche a annoncé son intention de saisir la justice pour faire valoir ses droits face à une décision qu'elle considère comme "une atteinte aux droits de l'Homme". Avant de préciser: "Je me rendrai certainement aux Championnats de Russie à Cheboksary (du 20 au 23 juin). Selon toute probabilité, Cheboksary sera la dernière grande compétition de ma carrière."

ATS