Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La démocrate-chrétienne Doris Leuthard veut poursuivre son mandat au Conseil fédéral, dit le président du PDC Christophe Darbellay qui balaie les spéculations sur un éventuel départ de l'Argovienne de 52 ans. Elue en 2006, elle est le plus ancien ministre en activité.

La chef du département des transports et des infrastructures ne ressent aucune lassitude devant sa charge, explique M. Darbellay dans un entretien diffusé dimanche par Le Matin Dimanche et le SonntagsBlick. Mme Leuthard était restée jusqu'à maintenant évasive sur la question.

Elle pourrait à nouveau devenir présidente de la Confédération en 2017, relève M. Darbellay. Si elle entend se retirer après ou poursuivre son mandat, la question reste pour le moment encore ouverte, ajoute-t-il. Il se dit content qu'elle ait pu clarifier ses intentions aussi rapidement avant les élections législatives fédérales du 18 octobre.

L'annonce cette semaine de la candidature de Walter Thurnherr, secrétaire général du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) depuis le 1er janvier 2011, au poste de chancelier fédéral a alimenté les spéculations sur un départ de Mme Leuthard.

Tous les autres conseillers fédéraux ont déjà annoncé leur volonté de poursuivre leur mandat, sauf la bourgeoise-démocrate Eveline Widmer-Schlumpf. Son siège est en danger, l'UDC, qui réclame un deuxième conseiller fédéral aux dépens de la Grisonne, recevant des soutiens jusque dans les partis du centre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS