Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Zurich - L'affaiblissement durable de l'euro ne doit pas conduire à prendre de nouvelles décisions politiques, estime Doris Leuthard. Mais la Confédération étudie une prolongation des mesures de la garantie des risques à l'exportation visant à soutenir le commerce extérieur suisse.
La ministre de l'économie Doris Leuthard estime qu'il ne faut pas prendre de nouvelles mesures politiques. Les entreprises doivent agir elles-mêmes, ajoute la présidente de la Confédération dans une interview parue dimanche dans le journal "Sonntag".
"Nous ne devons pas exagérer", a poursuivi Mme Leuthard, répondant à la question de savoir ce que le Conseil fédéral entreprend afin d'éviter que des sociétés suisses ne transfèrent leur production dans la zone euro en raison de l'appréciation du franc.
"Une entreprise peut s'assurer contre les risques de change avec les banques. De plus, elle doit réfléchir quant à l'opportunité de mieux répartir les risques et ne pas se focaliser sur une seule zone monétaire. Il ne s'agit pas là de la tâche de l'Etat", a poursuivi l'Argovienne.
La Confédération a amélioré l'an passé la garantie sur les risques à l'exportation afin de permettre aux exportateurs de mieux s'assurer contre des difficultés d'écoulement de leurs produits. "Cette mesure est limitée jusqu'à la fin de l'année. Mais nous réfléchissons à une prolongation", a affirmé Mme Leuthard.
Par ailleurs, la deuxième réforme de la fiscalité des entreprises allège la charge fiscale pesant sur les petites et moyennes sociétés. La Banque nationale suisse (BNS) a de plus agi de manière correcte en procédant à des achats de devises étrangères. "Elle a bien réagi et acheté pour plus de 100 milliards d'euros, afin d'éviter une appréciation trop forte du franc", a noté la cheffe du Département fédéral de l'économie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS