Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La conseillère fédérale PDC Doris Leuthard estime qu'une clause de sauvegarde en matière d'immigration est une option à examiner. Elle ajoute dans le SonntagsBlick: "De telles clauses ne remettent pas en cause le principe de la libre circulation des personnes".

"On pourrait donner à la Suisse un moyen de réagir dans des situations extraordinaires. On doit pouvoir discuter de telles options pour protéger les intérêts de la Suisse", a déclaré Doris Leuthard dans une interview donnée en marge du Congrès du PDC de samedi.

A cette occasion, le PDC s'est clairement engagé pour le maintien des bilatérales avec l'UE et pour une clause de sauvegarde afin de mettre en oeuvre l'initiative de l'UDC contre l'immigration adoptée en votation le 9 février 2014.

Avant Mme Leuthard, le ministre de l'économie Johann Schneider-Ammann s'était déjà prononcé publiquement en faveur d'une clause de sauvegarde. Mais il n'existe pas de décision officielle du gouvernement à ce sujet. Le modèle avec une telle clause avait été proposé par l'ancien diplomate Michael Ambühl.

L'UDC est prête à discuter d'une clause de sauvegarde. Mais Christoph Blocher a clairement déclaré dans une interview en juillet dernier qu'il s'intéresse seulement à une solution qui permette de réduire radicalement l'immigration.

ATS