Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le smartphone remplacera un jour les clés de maison ou de chambre. Les appareils multifonctions constituent un nouveau saut technologique, estime Riet Cadonau, le directeur général du groupe zurichois de technique de sécurité Dorma+Kaba.

Le mouvement est lancé. Il intègre des solutions fondées sur internet, via le nuage, qui fonctionneront avec un smartphone, explique Riet Cadonau, dans une interview à l'hebdomadaire alémanique SonntagsZeitung. La précédente évolution aura pris 30 ans, celle qui a consisté à passer de la clé mécanique à la clé à puce.

Concrètement, il n'y aura plus besoin d'une clé ou d'une carte pour accéder à un bâtiment ou à une pièce (chambre ou bureau), précise le directeur général de Dorma+Kaba, le groupe issu de la fusion au 1er septembre du zurichois Kaba et de l'allemand Dorma. L'autorisation viendra d'un appareil connecté (y compris tablettes ou montres).

Sécurité garantie

En ce qui concerne la sécurité, Riet Cadonau se montre confiant. "Il sera très difficile pour une personne non autorisée de trouver les données d'accès. "Nous utilisons des techniques de cryptage et des mémorisations de clé parmi les plus sûres au monde", assure-t-il dans les colonnes du journal alémanique.

Dorma+Kaba a déjà testé des systèmes recourant aux appareils multifonctions dans une demi-douzaine d'hôtels en Europe et aux Etats-Unis. Le retour des clients est très bon, relève le patron du groupe. "Nous profitons d'une vive demande pour nos solutions, avec des commandes de grandes chaînes hôtelières pour les essayer."

Le chiffre d'affaires réalisé dans ce secteur demeure encore négligeable, mais les solutions de sécurité basées sur internet constituent un nouveau modèle d'affaires, relève Riet Cadonau. Un hôtel n'achètera pas uniquement un logiciel, mais devra payer pour pouvoir l'utiliser au quotidien.

Consolidation sectorielle

Au-delà, le directeur général de Dorma+Kaba constate que la consolidation va se poursuivre dans le secteur des techniques de sécurité. Selon lui, le mouvement s'explique par la nécessité de pouvoir consentir à de gros investissements technologiques.

"Et nous allons continuer de nous montrer actifs sur le marché des acquisitions", indique encore Riet Cadonau. A ses yeux, les entreprises réalisant un chiffre d'affaires annuel compris entre 20 et 100 millions de francs constituent les cibles privilégiées. Au plan géographique, l'Asie et l'Amérique du Sud sont prometteurs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS