Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le logo de Dottikon ES, alors que le fabricant argovien prévoit d'investir plus de 100 millions de francs ces deux prochaines années sur son site de Dottikon (AG), après avoir affiché une vigoureuse croissance durant l'exercice 2015/16, clos fin mars (archives).

KEYSTONE/URS FLUEELER

(sda-ats)

Comme attendu, Dottikon ES a fortement accru sa rentabilité durant l'exercice décalé 2015/16, clos fin mars. Le fabricant argovien de spécialités chimiques a vu son bénéfice net s'envoler à 14,3 millions de francs, contre 1,3 million un an auparavant.

Le résultat d'exploitation avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (EBITDA) a doublé à 31,8 millions de francs et le bénéfice opérationnel avant intérêts et impôts (EBIT) a lui décuplé à 16,6 millions, a annoncé mardi l'entreprise établie à Dottikon (AG). Comme annoncé à mi-avril, le chiffre d'affaires a bondi de 26% à 121,4 millions.

Lors de la publication de son chiffre d'affaires sur l'exercice, Dottikon ES avait aussi indiqué s'attendre à une forte croissance de sa rentabilité. Après plusieurs années difficiles et quatre exercices achevés dans le rouge, la société dirigée par Markus Blocher, le fils de Christoph Blocher, avait renoué avec les profits il y a un an.

L'entreprise, qui fournit principalement à l'industrie pharmaceutique des composants chimiques dont la production est jugée dangereuse, renonce cependant à verser un dividende à ses actionnaires en raison des gros investissements qu'elle prévoit au cours des deux prochaines années. Comme indiqué en mars, Dottikon entend investir 100 millions de francs sur son site argovien et y créer pas moins de 100 emplois.

Evoquant l'exercice en cours, le groupe, qui compte quelque 500 salariés, table sur une nouvelle hausse de ses revenus et de son bénéfice net. Dottikon veut continuer à se focaliser sur les composants pour l'industrie pharmaceutique et sur une croissance rentable.

ATS