Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'année 2011 à l'Administration fédérale des douanes (AFD) a été marquée par le franc fort, les flux migratoires liés au printemps arabe et le tourisme d'achat. La balance commerciale affiche un excédent record de 23,9 milliards de francs (19,5 milliards en 2010).

Malgré la force du franc, les exportations ont augmenté de 2,1% en 2011 pour atteindre 198 milliards de francs. Les importations ont stagné à 173,7 milliards (174 milliards en 2010). L'excédent atteint ainsi 23,9 milliards de francs (+22,6%), un record, a indiqué mardi à Bâle Rudolf Dietrich, directeur de l'AFD.

Le franc fort a provoqué une nette augmentation du tourisme d'achat en 2011. Le nombre de déclarations d'importation dans le trafic touristique a augmenté d'environ 30%. Les recettes ainsi encaissées se sont élevées à 39,85 millions de francs contre 28,72 millions en 2010. Le nombre de cas de contrebande dans ce domaine est passé de 14'567 en 2010 à 19'758 en 2011, soit une hausse de 36%.

Contrefaçons

L'AFD a saisi 970 tonnes de denrées alimentaires introduites en contrebande (826 t en 2010).

En 2011, les gardes-frontière ont confisqué 59'000 contrefaçons. Ce sont surtout des sacs à main, sacs de voyage et porte-monnaie (49%), des vêtements (15%), des montres et bijoux (12%) et des accessoires de vêtements (9%).

L'AFD a remis 2960 personnes à la police (2533 en 2010). Elle a saisi 410 kg de hachich et de marijuana (157 kg), 20 kg d'héroïne (32 kg), 132 kg de cocaïne (181 kg), 243 kg de produit de coupage (26 kg) et 1346 kg de khat (1442 kg).

Printemps arabe

Les soulèvements populaires en Afrique du Nord ont poussé de nombreuses personnes à chercher refuge en Suisse. L'essentiel du flux migratoire s'est concentré sur la frontière sud, en particulier le Tessin.

Dans 3000 cas (1275 en 2010), les migrants ont demandé l'asile. Ils ont été remis aux centres d'enregistrement de l'Office fédéral des migrations (ODM). Par contre, 2363 personnes (2924 en 2010) ont été renvoyées directement aux autorités étrangères.

ATS