Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Kényan Paul Lonyangata a conservé son titre en remportant le marathon de Paris en 2h06'25 après avoir dépassé dans les derniers hectomètres sa compatriote Betsy Saina, lauréate en 2h22'56.

Afin d'avoir une arrivée groupée, les organisateurs avaient programmé des départs décalés: les dames s'étaient élancées avec 16 minutes et 26 secondes d'avance sur les messieurs, soit le différentiel entre les meilleurs chronos masculin et féminin en 2017 sur la distance. Les deux courses se sont décantées seulement dans les derniers kilomètres, notamment chez les dames, sans lièvre dès la mi-course.

Agé de 25 ans, Lonyangata a été un peu moins rapide que lors de son succès en 2017 (2h06'10). Très frais à l'arrivée, le Kényan a devancé ses compatriotes Mathew Kisorio (2h06'36) et Ernest Ngeno (2h06'41), le plus jeune du podium (22 ans).

Chez les dames, Saina (29 ans) a précédé sa compatriote Ruth Chepngetich (2h22'59), partenaire d'écurie de Lonyangata, et l'Ethiopienne Gulume Chala (2h23'06).

Une autre favorite, l'Ethiopienne Amane Gobena, a abandonné, souffrant à une cuisse, après avoir heurté le coin d'une table lors du dernier ravitaillement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS