Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police de Londres a mené une vaste opération dans l'est dans la capitale britannique.

KEYSTONE/EPA/SEAN DEMPSEY

(sda-ats)

Douze personnes ont été arrêtées dimanche dans l'est de Londres, a annoncé la police de la capitale. Ces arrestations surviennent suite à l'attentat de samedi soir, qui a fait sept morts. Malgré cette attaque, les législatives britanniques sont maintenues jeudi.

"Les policiers de la section antiterroriste de la Met(ropolitan Police) ont ce matin, dimanche 4 juin, arrêté 12 personnes à Barking, dans l'est de Londres, en lien avec les incidents de la nuit dernière", a-t-elle dit dans un communiqué.

"Des perquisitions se poursuivent à un certain nombre d'adresses à Barking", a-t-elle ajouté. Un photographe de Reuters a pu voir la police faire sortir quatre femmes, visage couvert, d'un bloc d'immeubles où les forces de l'ordre ont effectué une opération dans la matinée.

L'attaque de samedi soir fait sept morts et 48 blessés, en plus des trois assaillants, abattus par la police. Trois hommes ont fauché plusieurs personnes au volant d'une camionnette sur le London Bridge (centre de Londres). Ils ont ensuite abandonné leur véhicule et attaqué des passants au couteau à Borough Market, avant d'être abattu.

De son côté, la Première ministre britannique Theresa May a annoncé dimanche que les élections législatives prévues jeudi prochain au Royaume-Uni se dérouleraient comme prévu. "Il ne faut jamais permettre que la violence perturbe le processus démocratique", a-t-elle dit.

Plusieurs partis politiques, dont le Parti conservateur au pouvoir, ont suspendu leur campagne électorale après l'attaque terroriste.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS