Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ciudad Juarez - Douze jeunes gens ont été abattus par balles par une bande de tueurs, et plus de dix blessés samedi à l'aube lors d'une fête à Ciudad Juarez. Cette ville, la plus meurtrière du Mexique, est ensanglantée par la "guerre des cartels".
"Nous avons un premier bilan de douze morts et plus de dix blessés", a déclaré un policier local, sous couvert de l'anonymat. "Les victimes étaient dans le jardin quand des hommes cagoulés, en uniformes sombres, lourdement armés, sont arrivés à bord de plusieurs 4x4 et ont commencé à tirer dans le tas", selon cette source.
Des médias locaux ont diffusé des images de cadavres près de voitures dans le garage du lieu de la fête. Quatre femmes au moins ont été tuées par les rafales des tueurs, qui ont opéré dans le plus pur style des tueurs des cartels de la drogue, et une fillette de sept ans fait partie des blessés, selon la police qui cite des témoins.
Le bilan est plus lourd selon les médias locaux, qui font état de quinze morts et 18 blessés parmi une trentaine de personnes réunies pour une fête dans laquelle les tueurs ont fait irruption.
Plusieurs tueries de ce genre ont été enregistrées ces derniers mois dans le nord du Mexique, à la frontière des Etats-Unis, où les cartels s'entretuent pour le contrôle du trafic de drogue et l'approvisionnement du marché américain, premier client mondial de la cocaïne.
La dernière remontait à juillet dernier à Torreon, et un massacre similaire avait fait quinze morts en février dernier dans une fête lycéenne à Ciudad Juarez.
Dans l'ensemble du Mexique, la "guerre des cartels" pour le contrôle du trafic de drogue a fait 28'000 morts sous la présidence de Felipe Calderon, arrivé au pouvoir en décembre 2006, entre règlements de comptes et affrontements avec les forces de l'ordre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS