Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Dow Chemical et DuPont fusionnent pour créer un géant de la chimie

Les géants américains de l'agrochimie Dow Chemical et DuPont ont officialisé vendredi leur fusion, quasiment à égalité, en un groupe valant 130 milliards de dollars (128,4 milliards de francs). La nouvelle entité sera baptisée DowDuPont.

Une fois combinées, les deux entreprises - qui fabriquent notamment des pesticides, des OGM, l'isolant thermique Styrofoam et la fibre synthétique Kevlar - prévoient de se séparer en trois entités cotées en Bourse séparément. Celles-ci seraient donc potentiellement cessibles: une pour l'agriculture, une pour la chimie de spécialité et une pour la science des matériaux.

Avec cette opération, Dow et DuPont espèrent répondre à la chute des prix des matières premières et au ralentissement de grandes économies émergentes (Chine et Brésil) qui ont entamé la rentabilité du secteur.

Ils répondent aussi au voeu des milliardaires américains Daniel Loeb, actionnaire de Dow via son fonds Third Point, et Nelson Peltz, présent dans le capital de DuPont à travers sa société Trian, et qui critiquent depuis des mois la rentabilité jugée insuffisante des deux groupes.

Trois milliards d'économies

Selon un communiqué commun, les actionnaires des deux groupes se partageront à peu près à égalité la nouvelle entreprise: les actionnaires de Dow recevront pour chaque unité 1 titre de la nouvelle entreprise et ceux de DuPont 1,282 titre.

Les synergies de l'opération, finalisée normalement avant fin 2016, devraient permettre de générer 3 milliards de dollars d'économies. Les deux entreprises, qui espèrent que l'opération leur permettra d'augmenter leur valeur boursière d'environ 30 milliards de dollars, visent également des synergies de croissance de l'ordre de 1 milliard de dollars.

DuPont prévoit parallèlement un vaste plan de réduction de coûts dès 2016 de l'ordre de 700 millions de dollars passant notamment par la suppression de 10% des effectifs.

L'entreprise, qui employait environ 54'000 personnes fin 2014, prévoit de passer à l'occasion une provision de 780 millions de dollars, dont 650 millions dédiés aux coûts de licenciements et 130 millions liés à des charges sur des actifs et des fins de contrats.

Pertes à la Bourse

Dow Chemical de son côté prévoit de son côté de racheter à l'occasion la totalité de la coentreprise spécialisée dans les silicones formée en 1943 avec Corning, Dow Corning.

L'actuel PDG de Dow Chemical Andrew Liveris, deviendra président exécutif de la nouvelle entreprise et son homologue chez DuPont, Edward Breen, prendra le poste de directeur général.

Dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance à la Bourse de New York, le titre de Dow Chemical perdait 0,51% quand celui de DuPont perdait 4,08%.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.